Cliquez sur les feuilles pour les enlever
L’univers de la truffe

Accueil > Trufficulture > Taille des noisetiers

Taille des noisetiers

mercredi 7 juillet 2004, par Didier Garzandat

Votre question : Je n’ai pas taillé mes noisetiers truffiers pendant des années et ils se présentent sous forme de touffes. Est-ce que j’aurais des truffes ?

Une truffière implantée avec T. uncinatum demande de l’entretien, surtout au départ, c’est vrai, mais, aujourd’hui, on taille moins (presque plus du tout) les noisetiers. En tout cas, il ne faut pas appliquer les méthodes préconisées sur les ouvrages qui traitent de la mélano.

Si le terrain est approprié, vous trouverez des truffes quand-même. Si la truffière est abandonnée depuis quelques années. Il faut parfois commencer par débroussailler autour des arbres producteurs plusieurs fois un an avant la récolte pour laisser la lumière/chaleur passer et, parfois, le ’miracle’ se produit et la récolte redémarre.

La taille « savante » du noisetier épuise l’arbre et le bonhomme qui tient le sécateur. Plusieurs ’écoles’ se confrontent encore par rapport au fait de tailler ou pas. Je suis plus modéré, pour uncinatum, la taille est plus une action en vue de modifier le micro-climat aux alentours de l’arbre pour en créer un qui favorise le développement du carpophore : il faut de la chaleur mais aussi de d’ombre contre un excès de chaleur (déshydratation), une protection contre le vent froid… Il y a aussi le nombre d’arbres plantés sur la truffière qui influe sur ce micro-climat. La taille s’évalue au cas par cas, en fonction de la densité, de l’exposition, de la direction des vents, des essences et sûrement pour d’autres raisons encore méconnues. C’est donc un art qui ne peut-être pratiqué que par celui qui connaît bien tous ses arbres. Une longue expérience donc.

DG

Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article

5 Messages de forum

  • > Taille des noisetiers

    16 septembre 2004 18:33
    Bsr Didier, Je n’aime pas le noisetier à cause de son double système racinaire à savoir, 1- Un chevelu très abondant sous la frondaison là où se trouve en géneral les truffes(ceci pour la mélano) l’uncinatum/aestivum se trouvant en général sous les feuilles donc en surface et donc pas géné par ce chevelu ? je mets un point d’interro car je ne connais pas bien l’uncinatum. 2-Et cela est très important, des racines traçantes qui ramassent tout le mycélium de divers champignons et qui prennent le dessus sur la mélano, pour l’uncinatum qui résiste d’avantage aux intrus peut-être que cela à moidre influence. Pour la taille, maintenant avec le colurna qui ne drageonne pas, il n’y a plus le problème des drageons. Or ce problème peut-être résolu EN NE COUPANT JAMAIS les drageons, cela fera une touffe de drageons qui ne gèneront pas. Bonne soirée Cazaux

    Répondre à ce message

    • > Les ON-DIT 16 septembre 2004 18:46
      Je poursuis les fameux on-dit en matière de truffes sont en quantité importante et de plus ils sont tenaces, surtout pour la mélano à savoir : Il faut planter serrer pour avoir des truffes rapidement,faux. Quand on taille on n’a plus de truffes,en général c’est faux. Quand on arrose on a plus de truffes, Si c’est fait sans abus c’est faux. Il faut mettre des manchons en plastique(préconiser par SOURZAT) surtout pas car cela fait plonger les racines. Il faut mettre le goutte à goutte,FAUX car cela fait une bulbe sous le goutteur et les racines plongent. Il faut faire une cuvette aux jeunes plants,PAS BON car cela fait développer des pourritures. Il faut mettre un piquet en bois pour attacher le plant,PAS BON car au bout de 2/3 ans il y aura plein de champignons sur le bois.Etc…. Bonne réflexion Cazaux

      Répondre à ce message

      • > Les ON-DIT 16 septembre 2004 21:07, par DG

        Vraiment très interessant. En fait, si on résume… il ne faut jamais intervenir… Doit-on traiter les maladies des arbres ?

        DG

        Répondre à ce message

        • > Les ON-DIT 17 septembre 2004 08:30
          Bjr Didier, Je pense que vous êtes dans le vrai lorsque vous dites qu’il ne faut jamais intervenir. En fait la seule intervention qui me semble obligatoire c’est d’apporter de l’eau SANS EXCES au moment propice, c’est à dire fin avril à septembre, mais cela est fonction principalement du sol. En effet un sol sableux a moins besoin d’eau qu’un sol argileux, pour la simple raison que dans un sol sableux il y a toujours de l’air ce qui n’est pas le cas d’un sol argileux et comme la truffe a besoin d’air, vous comprenez l’importance du sol. Pour les maladies il n’y a éventuellement que l’oidium que l’on traite avec du soufre en poudre. Bonne journée Cazaux

          Répondre à ce message

  • Taille des noisetiers

    18 septembre 21:34, par charles verdier
    bonjour je ne repond pas mais pour dire que des pepinières vendent des truffiers mais apres aucun suivi comme certaines pépinières [modération] que l’on cite en exemple alors que c’est que des vendeurs médiocres ,charles du gers

    Répondre à ce message