Cliquez sur les feuilles pour les enlever
L’univers de la truffe

Accueil > Vous avez la parole > Et si on parlait des truffes

Et si on parlait des truffes

lundi 26 décembre 2016, par Didier


Le site pour les passionnés de truffes, de toutes les truffes !

J’ai créé ce site il y a une dizaine d’années. Les informations sur les truffes sur internet se faisaient rares. J’ai voulu partager mes connaissances sur cet étonnant champignon qui réapparait sur nos tables particulièrement durant les périodes des fêtes.

L’ancien titre de cet édito était : Toutes les truffes sont bonnes… à dire.

Le grand public ne connait bien souvent que la truffe noire du Périgord avec son folklore : le cochon truffier. Il y a d’autres espèces méconnues voire mésestimée… ou surestimée ? Et il y a de la truffe aussi en Provence !

Ce site est le fruit de longues heures de travail, de rédaction, mais aussi un peu de codage quand il y avait des bugs. Je me dis que j’aurais pu écrire un livre sur les truffes, mais ce serait encore un de plus sur le sujet et apparemment aucun éditeur n’a été séduit par mon style.

Voilà je partage mes connaissances avec vous, échanger et ici rien n’est fixe, les articles sont parfois supprimés, modifiés, commentés. C’est vivant.

Je souhaite faire cette précision aux lecteurs. J’avais nommé ce site Le Mag’ de la truffe, mais difficile de courir après les news dans ce domaine.

Vous l’avez compris les pages de ce site ne concernent spécifiquement vers le Tuber uncinatum comme certains ont pu le souligner, ni les melano, ni les Terfez. C’est vrai que je connais un peu mieux l’uncinatum, mais comme souvent alors qu’on croit bien connaître quelqu’un voilà qu’il nous fait faux bon. Pour le Tuber uncinatum ce fut un sacré bon, voici quelques années, il perdait son identité ADN pour rejoindre le camp de l’espèce Tuber aestivum, la fameuse truffe d’été. Une véritable rétrogradation pour l’uncinatum, un discrédit.

Très très loin d’être sectaire, j’apprécie les délicieuses truffes melano ou magnatum et même mésentériques, n’en déplaise à certain ? Défendons la diversité gustative et gardons à l’esprit qu’il existe toujours une truffe à chaque saison selon les dires de Murielle Groux spécialiste Suisse. A ce propos, j’ai appris qu’elle nous avait quitté il y a quelques années déjà. Malgré un site qui parle de truffes je ne l’ai appris que par hasard grâce à Google… Tristesse et amertume de l’apprendre ainsi. Mes pensées vont vers toi Murielle.

Murielle m’avait un peu parlé aussi des Terfez que je ne connaissais pas du tout. Comme Le Mag’ de la Truffe concerne toutes les truffes, il pouvait aussi s’intéresser à leurs cousines du désert les Terfez qui trouvent naturellement leur place ici avec leurs différences. C’est une des pages les plus visitée du site !

Si par hasard vous vouliez écrire un article : Voici comment procéder ?

Le Mag’ de la Truffe est structuré en rubriques comprenant des articles.

Dans chaque article que vous créerez, vous pourrez insérer des images, photos, documents. Vous pourrez décider vous-même que l’article soit suivi ou non d’un forum.

Comment créer un nouvel article au sujet des truffes ?

Il suffit de vous inscrire comme rédacteur à droite sur la page d’accueil. Vous recevrez un mot de passe et vous aurez ainsi l’accès à votre espace privé et vous aurez la possibilité de créer et de modifier vous-même votre texte en ligne. Vous pourrez y joindre également des photos [1] et documents téléchargeables.

Devenir contributeur

Si vous souhaitez publier un article, vous devez l’utiliser en respectant l’éthique du Net et donc autrui. Toute personne qui souhaite rectifier, demander la suppression d’un article ou rectifier une intervention de forum le concernant peut en faire la demande en postant sa demande sur le forum concerné. J’essaye de surveiller, j’évite de censurer. Sachez qu’en supprimant un post de forum, les échanges suite à ce post seront aussi automatiquement effacés.

- Pour toute communication à vocation publicitaire, veuillez me contacter.

- Je vous conseille de rédiger plutôt de nouveaux articles au lieu de poster dans les forums.

Le Mag’ de la Truffe est indépendant.

Il n’est lié à aucune association. C’est une initiative personnelle, j’y travaille seul. Toutes les contributions au Mag’ de la truffe seront publiées sous les termes de la GNU Free Documentation Licence, une licence de documentation libre. Si vous ne désirez pas que vos écrits ou photographies soient distribués à volonté, ne me les envoyez pas, faites un résumé et donnez des liens bibliographiques.

Pour vos questions très techniques sur la trufficulture, je vous recommande de consulter l’ouvrage de JM Ricard « La Truffe - Guide pratique » Il est très complet et permet de bien appréhender la complexité de la truffe et de la trufficulture.

Livre La Truffe


Merci de ne contribuer qu’en apportant vos propres écrits ou des écrits issus d’une source libre de droits. N’UTILISEZ PAS DE TRAVAUX OU PHOTOGRAPHIE SOUS COPYRIGHT SANS AUTORISATION EXPRESSE DE l’AUTEUR. Si vous citez un texte précisez bien la provenance et l’auteur.

Merci de votre visite. N’hésitez pas à envoyer votre contribution ! Bon surf !

A vous la parole.

Didier Garzandat

Enregistrer au format PDF

P.-S.

PS : Par Toutes les truffes sont bonnes à dire…, j’entends un double sens :

1. Toutes les vérités sont bonnes à dire, tant qu’elles sont argumentées et dans le respect d’autrui. Tout article ou élément de forum peut-être supprimé rapidement (c’est de la modération a priori).

2. Toutes les truffes Refus de hiérarchiser les truffes : elles ont toutes des qualités spécifiques qu’il faut savoir cuisiner. Toutes les truffes sont concernées par les débats.

Notes

[1] Merci de compresser les photos aux environs de 200ko maxi

Répondre à cet article

23 Messages de forum

  • > Blog de la truffe

    12 août 2005 20:10, par DG

    Associations ou syndicats de trufficulteurs, pourquoi ne profitez-vous pas de ces pages pour informer le public des événements locaux autour de la truffe : marchés, concours de chiens truffiers, séminaires, conférences, expériences, publications, réunions etc. ? Ce site est fait pour ça !

    DG

    Répondre à ce message

    • > Blog de la truffe 1er décembre 2006 10:37, par DG

      INFORMATION POUR CE SITE : Je vais « éteindre » le site de manière intermittente, particulièrement le soir (sauf les week-ends) pour limiter les courriers indésirables que je reçois et qu’il me faut trier.

      J’aimerais comprendre pourquoi il y a peu de participants sur les forums hormis les spameurs ? N’oubliez pas que vous pouvez écrire des articles, publier des photos, documents autour de différentes thématiques de la truffe…

      A vous de jouer.

      Répondre à ce message

    • > Blog de la truffe 23 novembre 2007 15:50, par pbabar

      Le site internet du marché au truffes de Saint Paul Trois Châteaux dans la Drôme Provençale est en ligne depuis ce jour. Site sans prétention qui a comme unique objet mieux faire connaitre la truffe de notre région, son marché réservé aux particuliers, Région qui produit 60% du marché francais avec le Tricastin et le haut vaucluse. Sans concurence avec le marché de Richerenches plus réputé mais qui lui est reservé aux producteurs et courtiers. Merci de nous contacter pour nous dire ce que vous pensez du site et éventuellement des échanges de liens.

      Voir en ligne : Marché aux Truffes du Tricastin

      Répondre à ce message

    • > Blog de la truffe 11 juillet 2010 16:15, par ADT 52

      Nouvelle association trufficulture de Haute-Marne Voir site : http://www.adt52.fr Bonne visite

      Voir en ligne : http://www.adt52.fr

      Répondre à ce message

  • > Bienvenue sur le weblog de la truffe

    25 février 2006 10:09, par vincent

    Je voulais simplement signaler que j’ai lu, sur d’autres forums consacrés à la truffe, des messages de participants renvoyant les lecteurs sur notre Mag afin d’obtenir des infos suite à des questions.

    Vous avez vu avec qu’elle facilité je m’approprie « Le Mag de la Truffe » devenant ainsi « notre » Mag ? Ce petit clin d’oeil a pour seul but de remercier Didier de n’avoir (toujours) pas renoncer à la publication de son Mag malgré les deboires qu’il peut connaitre (et ils sont nombreux !!!) et ainsi donner à tous la possibilité de se l’approprier.

    Même si les circonstances font que je ne peux le soutenir comme je le souhaiterai, notament en publiant de nouveaux articles, je vous invite tous à participer en écrivant articles ou simples messages, je sais qu’il en sera heureux et surtout que cela l’encouragera à continuer.

    Vincent.

    Répondre à ce message

    • > Bienvenue sur le weblog de la truffe 25 février 2006 22:34, par DG

      Vincent. Merci de ton soutien et de ton amitié. J’espère que tout va bien pour toi.

      A bientôt, j’espère.

      DG

      Répondre à ce message

    • Oliviers et anciennes truffieres 21 mars 2006 15:47, par Jerome Meynet

      Salut,

      Je me demandais si planter des plants de chenes truffiers au milieu d’oliviers (combler les trous dans une oliveraie) etait mauvais pour les oliviers et/ou pour les plants truffiers ou si c’etait plutot profitable pour les 2 ou sans inconvenient ni pour les uns ni pour les autres (distances de plantation 6x6m).

      Deuxieme question : planter des plants truffiers autour d’une ancienne truffiere ? c’est bon ou pas ? que faire des anciens chenes ? les arracher ? les tailler ? J’ai debroussaille autour en attendant, mais je ne sais pas si je dois attendre quoi que ce soit, alors je pensais planter des chens truffiers autour pour relancer la micorisation, utopie ou pas ?

      Enfin : existe-t-il un moyen pour savoir s’il y a des truffes sur son terrain ? j’entends par la, y a -t-il moyen de faire venir des connaisseurs avec leur chien sur son terrain pour estimer le potentiel actuel ? Je n’ai pas de chien, ni de connaissance en truffe, juste de l’imagination. Il y a plein de trous de sangliers sous les chenes, est-ce un signe ? ils mangent les glands c’est tout ?

      Merci de vos reponses.

      Jerome (06)

      Répondre à ce message

      • > Oliviers et anciennes truffieres 25 mars 2006 12:23, par DG

        Bonjour Jérôme,

        Pour vous répondre :

        - Le rapport entre l’olivier et les plants truffiers : Je ne sais pas ! Tout est une question d’expérience en ce domaine, en ce qui concerne votre question je ne peux pas vous répondre. A une distance de 6 m, a priori, je ne verrais pas d’inconvénient, mais je n’y connais rien en phytosociologie de l’oliver !

        - Pour votre truffière : le seul moyen de savoir si vous avez de la truffe, il faut caver, renseignez-vous dans des associations ou syndicats de trufficulteurs locaux pour demander que quelqu’un vienne avec son chien (à la mouche il faut un peu d’expérience), souvent c’est un accord entre le caveur et vous. Vous saurez ainsi si vous avez des truffes. Si éventuellement un internaute caveur passe par ici… contactez Jérôme. Allez aussi sur le forum crée par M. Cazaux la truffe-reine des intervenants pourront peut-être vous aider sur place.

        - Pas de problème pour réimplanter des chênes (truffiers ou non) dans votre truffière, c’est même une bonne idée surtout si le sol comporte encore du mycélium truffier ; les jeunes plants pourront ainsi se mycorhizer seuls. Avant de faire quoique ce soit, réfléchissez, informez-vous, discutez avec des gens qui ont de l’expérience autour de vous, car il faut aller sur votre terrain pour voir le problème arbre par arbre.

        - Le sanglier n’est pas un indicateur qu’il y a de la truffe : Les sangliers aiment les glands, les truffes et… les vers de terre. Sentez les vermillures fraîches si ça sent la truffe (faut pas avoir peur de la terre quand on aime les truffes !) c’est bon signe.

        - La saison de la truffe (melano) se termine. Continuez au moins à débrouissailler en attendant la future saison.

        Cordialement.

        Répondre à ce message

      • Oliviers et anciennes truffieres 5 octobre 2007 19:43, par BRUNO

        Bonsoir, Novice aussi, mais j’arrive à trouver des renseignements par ci par là. Les pluies d’avril et mai sont excellentes pour la suite de l’année. la truffe se gorge d’eau. Je ne peux répondre à toutes les questions. Mélanger des oliviers avec des chênes, pourquoi pas !! Maintenant, ce que je suis sûr, c’est que la présence de truffes dans le sol peut se deviner en observant « le brûlé » qui se forme autour du chêne, à la base du tronc. Explications : lorsque la truffe grossit, elle empêche toutes autres herbes de pousser au pied de l’arbre. C’est une réaction chimique du sol qui s’appauvrit. Donc on a un cercle plus ou moins gros sans herbe, alors que sur le reste du terrain on peut trouver de l’herbe plus ou moins haute. Sinon le meilleur moyen est d’avoir un chien, dressé pour chercher les truffes. Si c’est un bon chien (généralement on les garde pour ça) il les trouvera sans souci. Si il n’est pas intéressé, il ne faut pas insister, il n’y a rien. Je pense que replanter des plants de chênes ne peut faire que du bien, car ça permet de renouveler la chênaie et d’avoir des arbres producteurs tous les ans. je joins le lien d’un site qui donne des conseils pour tous les mois de l’année. Cordialement. Bruno.

        Voir en ligne : CONSEIL DU MOIS

        Répondre à ce message

        • Oliviers et anciennes truffieres 13 décembre 2008 11:01, par loic

          Bonjour je m’appelle loic j’ai 22 ans et je suis passionné par la recherche des champignons (cèpes, morilles, girolles…) cependant il me manque la truffe alors je part en forêt de chêne a la recherche de la mouche a truffe. Mais je ne la trouve pas alors ya t’il une période pour cette mouche ?par quel temps sort t’elle ? N’ayant ni chien ni truffière je me contraint donc a aller en forêt sauvage et chercher la truffe a la mouche alors voila j’habite en lozère dans le languedoc roussillon a mende environ 700m d’altitude pensez vous qu’il est possible que je trouve des truffes avec cette technique.

          Répondre à ce message

  • Le Mag’de la truffe, webzine de la truffe.

    28 septembre 2007 11:52, par CUVELIER

    Rabassier dans l’Oise, je me sens bien seul et j’aimerai partager ma passion avec d’autres de la même région ou de régions proches. J’ai deux chiens bien entrainés au cavage et très volontaires. Je consacre tous mes moments libres à cette passion sans oublier, qu’à chaque saison sa truffe.

    Jean Claude

    Répondre à ce message

    • Faire une sortie truffe en forêt de Compiègne 18 août 2008 15:10, par J.H. Yvinec

      bonjour je suis amateur de promenades en forêt et entomologiste amateur basé vers compiègne. je serais heureux de faire une sortie truffe si vous allez en forêt de Compiègne. Par curiosité et intérêt (voir si ca me plairait) et aussi car il y a des insectes spécifiques de la truffe (sur les vieilles pourries / abimées). je ne sais pas si c’est envisageable mais je vous remercie d’avance de l’intérêt que vous porterez à ma demande.

      J.H. Yvinec

      Répondre à ce message

    • Le Mag’de la truffe, webzine de la truffe. 17 octobre 2008 13:47, par bernard

      bonjour je suis forestier et je m’interrese de plus en plus à la truffe et je serais ravis de partager avec vous cette passion. je souhaiterais eduquer un chiots car j’ai un terrain dans le midi que j’aimerais developper en truffière. je vis en val de marne et je serais heureux de me balader avec vous et vos chiens pour m’initier. merci

      Répondre à ce message

  • truffe dans la Marne

    26 octobre 2008 08:54, par litine

    j ai planté 5 noisetiers truffiers il y a 8 ans et je ne sais pas comment chercher les truffes tuber uncinatum sous les noisetiers . J’ai remarqué du mycelium ? sur les racines Quelqu’un peut il m’aider

    Répondre à ce message

    • truffe dans la Marne 22 juillet 2009 11:45, par san glier

      bonjour je peux vous faire profiter des competences de mes chiens et vous faire partager ces moments de bonheur

      Répondre à ce message

      • Truffes dans les Hautes Pyrénnées 27 octobre 2009 19:22, par romain

        Bonjour, je souhaiterai avoir un petit renseignement, y’a t’il des truffes dans les haut pyrénnées, au niveau du clima etc… Car je voudrais éduquer mon chiot pour les trouver.merci de votre reponse.

        Répondre à ce message

      • truffe dans la Marne 3 décembre 2009 16:09, par romu

        Bonjour, J’habite dans la Marne et j’aimerai planter des noisetiers à truffes. Avez vous des conseils sur le type de sol et la tecnique de culture. Merci d’avance.

        Répondre à ce message

    • truffe dans la Marne 10 janvier 2010 11:58, par alex

      choisi une belle journée sans vent et trouve les tuberivara (mouche marron avec des poils noir épais sur le dos, soit bien attentifs discret avec le soleil de face une baguette de noisetiers ira trés bien pour balayer le sols et faire s’ envolée la mouche repere bien le lieu de son envole et repéte l’opération dés qu’elle revient.

      Répondre à ce message

  • Truffe etc.

    8 août 2010 01:27, par rachid bouchenga

    bonjour j aimerai savoir comment commercialiser de la truffe d algerie en europe je ne sais pas comment demarcher des clients donnez moi une ligne directrice des idées des schemas de vente juste pour que je puisse me lancer dans ce bisnness ca fait olongtemps que j etudie le truc et je ne sais comment m y prendre voila aidez moi svp

    Répondre à ce message

  • Edito truffe

    28 décembre 2013 17:44, par fabien

    J’arrive toujours pas à apprécier la truffe alors je comprends toujours pas son prix .

    A+ Fabien, trouvez un bars sympa sur Paris [Lien supprimé]

    Répondre à ce message

  • Edito truffe

    20 juin 2016 15:25, par Marina

    Je trouve la truffe bonne mais sans plus ! Je préfère mille fois une bonne omelette aux pleurotes !!!

    Répondre à ce message

    • Edito truffe 24 juin 2016 11:46, par Didier

      Vous avez raison, j’aime aussi les champignons de paris, les morilles etc. Après, j’aime bien savoir dans quelles conditions les gens ont goûté les truffes. Il existe plusieurs espèces avec des parfums très différents, des recettes intéressantes qui donnent des résultats originaux (truffe et crustacés ; sorbet aux truffes… par exemple). On peut être très déçu d’un plat truffé dans un restaurant ou dans une recette et découvrir un autre jour des subtilités qu’on n’imaginait même pas grâce à une autre recette ou le talent d’un cuisinier amateur ou professionnel. Je dis toujours qu’il faut presque considérer les truffes comme des épices, avec un juste dosage.

      Merci d’avoir laissé un petit mot et votre avis sur le site :-)

      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Truffiere de Saint Remy | Facebook Truffière | Contact partenariat |