Cliquez sur les feuilles pour les enlever
L’univers de la truffe

Accueil > Tuber uncinatum > Il est fort ce forsythia !

Il est fort ce forsythia !

mardi 8 décembre 2015, par Didier Garzandat


Voici un mail reçu en décembre 2015

J’ai une question importante à vous poser, j’ai un noisetier qui produit des truffes jouxté par deux forsythias et l’essentiel des truffes a été trouvé dans une zone située à proximité entre le noisetier et le premier forsythia. Il y avait même une concentration de +- 20 truffettes au niveau du forsythia.

D’où ma question, ayant replanté à proximité une quinzaine de noisetiers mycorhizés et espérant qu’il fassent d’ici à 4 ou 5 ans une jonction avec les racines de l’ancien noisetier porteur, je voulais savoir si le forsythia pourrait être déraciné ? (Je crois aussi très fermement que si on dessouche ce forsythia, nous allons tomber sur de nouvelles truffes)

Pouvez-vous me conseiller si la présence du forsythia n’apporte absolument rien au développement des truffes ?

Mon terrain est terriblement calcaire avec une épaisseur de terre de +/-30 à 40 cm et légèrement en pente ensoleillé.

D’avance, merci pour vos conseils.


Découverte exceptionnelle dans le jardin d’un habitant de Pondrôme


Mon « début » de réponse : Pas facile de vous donner une réponse, car la truffe c’est une affaire de phytosociologie : la truffe est issue d’un système complexe de relations entre champignons, autres végétaux, microfaune, sol etc.

Parfois il y a une synergie entre les différentes espèces végétales, c’est pourquoi on conseille de planter les arbres truffiers en combinant plusieurs essences et aussi des fruitiers. On ne sait pas tout. Il y a toujours une probabilité que votre forsythia apporte quelque chose à la truffe comme de l’ombre, la protection contre le gel, de l’humidité, des nutriments et abrite certaines espèces d’insectes qui favorisent la dissémination des spores…

C’est une hypothèse bien sûr mais je n’ai aucun recul, savoir ou expérience pour vous affirmer que le forsythia est favorable ou non aux truffes. La seule chose que je peux vous dire est de bien entretenir les espaces entre les végétaux pour que le Forsythia ne soit pas envahissant. Il faut qu’il y ait un peu de lumière. Il me semble que le Forsythia n’est pas dans la liste des essences favorables à la truffe, mais sachant que cette liste n’est pas exhaustive… Il n’y a pas non plus de forsythia dans les forêts donc c’est difficile à observer pour les spécialistes.

Le terrain calcaire est positif pour la truffe, s’il y a présence de noisetiers, les chances d’avoir des truffes de type aestivum/uncinatum sont très fortes. Je connais plusieurs personnes qui trouvent des truffes sous leurs noisetiers dans leur terrain. Au contraire de ce que croient les gens, ce n’est pas si rare. Simplement, il est difficile de les dénicher sans chien et si on ne passe pas un petit coup de râteau. Il faut dire que d’autres “amateurs” de truffes sont parfois passés avant de les trouver (écureuils, insectes etc.).

Devant ce constat, je me demande si je ne garderais pas mon forsythia et aussi pour ses fleurs jaunes qui annoncent l’arrivée prochaine du printemps dans nos jardins…

Voilà, le débat est ouvert !

Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Facebook | LinkedIn | Contact |