Cliquez sur les feuilles pour les enlever
Le monde des truffes

Accueil > Media > Chercher des truffes sans chien, ni cochon.

Chercher des truffes sans chien, ni cochon.

mercredi 8 décembre 2010, par Didier

Il vous est peut-être arrivé de trouver des truffes dans un parc ou jardin lors du ramassage des feuilles ou de tomber sur une « une boule noire » qui roule sous votre pied pendant une ballade en forêt ? On me demande souvent comment récolter des truffes sans chien ni cochon…

Vous pouvez chercher des truffes, pour le plaisir, grâce à la mouche à truffe.


Voir en ligne : Un caveur à la baguette s’exprime

La recherche à la mouche, au nez et aimer la marche

Le plus difficile est de repérer un coin à truffe. Le marquage de brûlés sous les arbres peut être un premier indicateur d’une présence potentielle de truffes (différentes espèces).

Il vous faut des conditions assez ensoleillées, pas trop glacées et une baguette [1] pour soulever les feuilles sous les arbres (noisetiers, chênes, charmes…).

Les mouchettes prises de panique s’envolent en une nuée formant une colonne virevoltante et irisée sous les rayons du soleil.

Après quelques secondes, il suffit de repérer où se posent ces mouchettes (Genre Suillia qui comporte plusieurs espèces, photos ici ou ici). La truffe n’est pas loin en dessous… Après faites confiance à votre flair !

Un merci à l’auteur de cette vidéo très didactique.

JPEG - 122.4 ko
Mouche à truffe

Dans les Ardennes, en juillet 2009.

Enregistrer au format PDF

Notes

[1] J’en profite pour signaler que des personnes m’ont déjà proposé de faire des recherches de truffes à la baguette de sourcier, au pendule. Je n’ai jamais vu quelqu’un le faire de mes yeux.

Répondre à cet article

4 Messages de forum

  • Chercher des truffes sans chien, ni cochon.

    10 décembre 2013 20:29, par sylvain

    Mon pere m’as appris à chercher les truffes. J’ avais 10 ans …à l’oeil et au nez. J’ai trouvé les premieres à 35 ans ! mais j’ai enrichi ma prospection, mon métier est tailleur de pierre, quand je suis devenu porfesseur dans le métier, je me me suis spécialisé dans la géologie… et j’ai trouvé mes premières truffes, non sans mal, mais aujourd’hui je récolte quand je veux sur des truffières sauvages, je ne veux pas vendre de truffes, et je ne pourrais même pas prospecter avec un chien, le plaisir est tellement immense quand on trouve une belle melano au nez et à l’oeil. Apprenons donc à nous raisonner et apprécier cette pitance quand elle nous est offert… Je souhaite partager ce savoir, surtout aux enfants… et épargner les truffières plantées surtout !!! enfin pour laisser les exploitants du sud de la France tranquilles !

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Truffiere de Saint Remy | Facebook Truffière | Contact partenariat |